Santé et sécurité: Protéger et gérer diverses équipes durant le déploiement de 6 MW de capacité additionnelle en pleine crise pandémique.

Santé et sécurité: Protéger et gérer diverses équipes durant le déploiement de 6 MW de capacité additionnelle en pleine crise pandémique.

Un entretien avec Enrico Neumann, notre responsable de la sûreté et de la sécurité.

Pendant la période de pandémie, afin de respecter des mesures de santé et de sécurité strictes pour le personnel impliqué, les data centers en cours de construction ont du adopter des mesures drastiques: pas de changement de personnel entre les differentes équipes, et des transmissions d’informations sans contact. A ceci s’ajoutait bien sur le port du masque à tout moment.

Notre équipe de santé et de sécurité sur le terrain est restée attentive à l’évolution des conditions épidémiologiques, en suivant les recommandations fédérales. Une attention particulière était portée sur l’évolution des niveaux de risque ainsi que sur toutes les actualités locales à propos de la propagation du virus. Ils ont mis en œuvre toutes les mesures de prévention des infections en conséquence. Ces mesures ont été mises en place conjointement avec notre responsable de la santé et de la sécurité. La plupart sont d’ailleurs toujours mises en œuvre et respectées pendant la crise de la COVID-19.

safehost-safety-covid-masks

Comment le programme de santé et sécurité a-t-il été mis au point au niveau des locaux ?

« Nous avons divisé le bâtiment en sept périmètres afin de limiter les contacts ; construction dans la zone de sécurité 1-4, client dans la zone de sécurité 5, salle de télécommunications d’infrastructure dans la zone de sécurité 6 et centre d’exploitation dans la zone de sécurité 7. »

Enrico Neumann, Responsable de la Sûreté et de la Sécurité.

Cette méthode permet de contrôler les différents points d’accès du bâtiment et limite également les mouvements entre les différentes zones pour la sécurité du personnel et des clients.

Il était obligatoire d’évaluer les dangers auxquels les travailleurs pouvaient être exposés ; d’évaluer le risque d’exposition et de le minimiser, ainsi que de s’assurer que les collaborateurs se conformaient aux règles établies.

Comment le programme de santé et sécurité a-t-il été mis en œuvre ?

« Pendant la journée, alors que les ouvriers du bâtiment récupéraient leur badge et s’habillaient avec l’équipement de sécurité approprié, ils devaient maintenir à chaque instant une distance de deux mètres. L’équipe santé et sécurité devait être informée de toute pause programmée, ou imprévue. »

Enrico Neumann, Responsable de la Sûreté et de la Sécurité.

Suite aux directives fédérales supplémentaires, relatives à la pandémie de COVID-19, le défi consistait à s’attaquer en amont au problème, tout en tenant compte des réglementations en matière de santé et de sécurité déjà en place. Les effectifs nécessaires pour accomplir les travaux de construction peuvent être assez importants et il a donc fallu considérer comment cela affecterait le bon déroulement des opérations.

« Tous les travaux de construction sont planifiés sur une base hebdomadaire, cela nous permet d’avoir une vue d’ensemble des travaux prévus et en cours et donc de mieux planifier notre semaine. »

Les points d’accès du personnel étaient et continuent d’être complètement séparés. En outre, la zone de construction a été agrandie avec des conteneurs supplémentaires pour l’espace petit-déjeuner et déjeuner.

« Il y a suffisamment d’espace sur le site pour que chacun puisse observer les directives sans aucun problème. Ces mesures contribuent à fournir au personnel un environnement de travail sûr et sécurisé et à encourager uniquement les contacts nécessaires avec les clients s’ils ont besoin de visiter le site. »

Enrico Neumann, Responsable de la Sûreté et de la Sécurité.

Qu’en est-il de la limitation du nombre de personnes sur site? Cela a-t-il affecté la cadence de construction ?

Les espaces de formation ont été agrandis afin que le personnel puisse suivre les programmes obligatoires en santé et sécurité, qui rappellent à chacun les protocoles actuels et informent sur les mises à jour. Des patrouilles obligatoires sont en place pour assurer la sûreté et la sécurité du personnel. En cas de non-conformité, l’équipe de sécurité est prête à intervenir immédiatement.

« Nous consignons par écrit toutes les situations non conformes qui ont été signalées. Nous avons mis en place des contrôles de sécurité continus pour nous assurer que les mesures de santé et de sécurité sont maintenues à tout moment. »

Enrico Neumann, Responsable de la Sûreté et de la Sécurité.

Enrico a mentionné que la cadence des travaux de construction a été forcément ralentie à cause de la pandémie. Les formations et les patrouilles en place prennent inévitablement aussi du temps au personnel et il faut également prendre en compte des paramètres supplémentaires, telle que la météo, qui peut également avoir des répercussions.

Les contrôles de santé et de sécurité sont-ils audités ? Avez-vous un prestataire externe pour vous aider ?

En plus du programme fédéral de santé et de sécurité en place, des évaluations des risques quotidiennes et hebdomadaires ont été mises en œuvre.

« Oui, nous avons prévu un budget pour des prestataires de santé et de sécurité supplémentaires qui nous aident à organiser nos programmes. »

Enrico Neumann, Responsable de la Sûreté et de la Sécurité.

Un prestataire de santé et de sécurité externe a été recruté afin de nous aider dans le cadre toutes les recommandations professionnelles, y compris les rapports hebdomadaires. Cette organisation aide à remettre en question le programme actuel de santé et de sécurité afin d’apporter une amélioration continue. Nous sommes également audités sur tous ces aspects afin de vérifier nos procédures opérationnelles standard et autres contrôles administratifs.

L’équilibre entre la sécurité et la disponibilité du personnel est une priorité absolue. Il est également important de noter que les mesures de santé et de sécurité en cas de pandémie sont dynamiques et doivent être surveillées quotidiennement. Par conséquent, un programme d’action organisé en matière de santé et de sécurité est essentiel pour protéger le personnel dans une zone de construction de data center.